Überlandhof

Bâtiment
Immeuble locatif et commercial «Überlandhof», 8051 Zürich
Architecture
CH Architekten AG, 8304 Wallisellen
Entreprise générale
Genu Partner AG, 8200 Schaffhausen
Gestion des travaux
LBM Partner AG, 8200 Schaffhausen
Mise en oeuvre
Mohn + Partner AG, 8172 Niederglatt
Fourniture des matériaux
Soprema AG, 8957 Spreitenbach
Download
Rapport de chantier

L’enveloppe étanche du bâtiment « Überlandhof »

Le nouvel immeuble locatif et commercial « Überlandhof » à Zurich a été construit selon les exigences du label de qualité « greenproperty » en matière de construction durable. L’isolation et l’étanchéité optimales du toit plat, de la cour intérieure, des terrasses et des balcons étaient donc essentielles.

Pendant des années, seuls quelques entrepôts et ateliers et une concession de véhicules d’occasion ont occupé le terrain situé au coin de Überlandstrasse et de Neue Winterthurerstrasse dans le quartier zurichois de Schwamendingen. Depuis peu, on y trouve l’immeuble locatif et commercial « Überlandhof » du groupe de placement CSA Real Estate Switzerland du Credit Suisse. Le bon emplacement du terrain était pour le propriétaire l’occasion de réaménager cette zone jusqu’à présent sous-exploitée : le tramway et le bus s’arrêtent presque devant la porte de l’immeuble situé seulement à quelques centaines de mètres à pied du centre commercial Glatt et du nouveau quartier voisin Richti, où se trouvenotamment le siège principal du groupe d’assurances Allianz, juste à côté de la filiale suisse de Microsoft.

Label de qualité « greenproperty »
Afin de tenir compte de l’environnement sonore (des routes à grande circulation passent des deux côtés de l’immeuble), les architectes ont dû agencer le bâtiment de manière judicieuse : sur le plafond continu du rez-de-chaussée, occupé notamment par un magasin Aldi, ils ont aménagé au premier niveau une cour intérieure verte entourée d’un bâtiment à quatre  étages.
« La cour nous a naturellement permis d’isoler une partie des appartements et de créer des logements de qualité », indique Arthur Casagrande du bureau CH Architekten AG situé à Wallisellen et responsable du projet. Le premier des quatre étages attenants à la cour abrite surtout des bureaux et des cabinets. Les appartements se trouvent au-dessus. La plupart des logements construits sont des appartements 2½ et 3½ pièces. Comme le dit l’architecte Arthur Casagrande, la situation géographique convient moins aux familles, les prescriptions de l’investisseur étaient donc claires dès le début. Les locataires sont principalement des célibataires et des couples sans enfant. Ces derniers apprécient la proximité des transports
publics et des nombreux lieux de travail environnants.

Le rôle clé de la toiture
L’ensemble « Überlandhof » se distingue tant par sa maîtrise de l’environnement sonore que par son standard de construction : le groupe de placement CSA Real Estate Switzerland a fait construire le bâtiment selon les exigences de son label de qualité « greenproperty » en matière de construction durable. L’objectif estnotamment de limiter autant que possible les émissions de CO2 tout au long de la durée de vie du bâtiment. C’est pourquoi une enveloppe de bâtiment bien isolante est importante. Le toit et la cour intérieure végétalisée occupent ici un rôle clé. Pour la toitureet la structure porteuse de la cour, seuls les matériaux  fournis par l’entreprise Soprema de Spreitenbach ont été utilisés. La surfacetotale du bâtiment  représente environ 5 000 m², y compris l’ensemble des balcons et des terrasses également étanchéifiés avec des produits Soprema. La structure du toit, de la cour, des terrasses et des balcons est conforme à la construction classique d’un toit plat avec des produits à base de bitume : les surfaces en béton du toit plat et du sol de la cour ont été imprégnées d’enduit sur lequel un pare-vapeur a été fixé. La couche d’isolation de 180 mm d’épaisseur en plaques PIR a été posée dans la pente et garantit, avec la double couche de protection située au-dessus, une enveloppe de toit étanche et bien isolée ainsi que le drainage rapide des surfaces. Pour former la pente dans la couche d’isolation, deux procédés différents ont été utilisés : dans la cour, les couvreurs ont monté des panneaux d’isolation spécialement biseautés avec la pente nécessaire, alors que sur le toit plat ils ont calé la couche d’isolation au niveau des bords au moyen de pièces en coin afin d’atteindre l’angle d’inclinaison souhaité.

Toiture végétalisée
La surface entière du toit est végétalisée de manière extensive. Dans la cour, en revanche, deux surfaces ont été appliquées : une partie a été revêtue d’un voile de renfort et d’humus avant d’être végétalisée et les surfaces restantes ont été recouvertes de dalles en béton sur lit de gravier. Elles servent, d’une part, d’espace extérieur pour les appartements voisins et, d’autre part, d’espace de pause pour les employés de bureau. Pour les terrasses et les surfaces des balcons qu’il a fallu isoler, on a choisi la même structure que pour le toit plat.La dernière couche ne se compose pas d’un système de végétalisation extensive, mais de dalles en béton sur lit de gravier. De plus, au niveau des balcons non isolés, des lés bitumineux ont été posés à chaud, formant une couche de protection au-dessus de laquelle, comme pour les terrasses, des dalles en béton ont été disposées sur le lit de gravier.

Sécurité sur le toit
L’ensemble des produits utilisés pour étanchéifier le toit, la cour et les terrasses ont été fournis par Soprema, de même que la sécurité antichute dotée de supports individuels sur le toit plat. « Comme les produits proviennent d’un seul et même fournisseur, nous avons pu veiller à ce que toutes les zones s’accordent parfaitement et à ce que la qualité soit au rendez-vous », indique Roger Kälin en charge du projet « Überlandstrasse » chez Soprema. Les points de fixation de la ligne de vie de type
« ASS Green » ont été directement ancrés sur le toit en béton et, à l’instar de nombreux autres éléments sur le toit, raccordés proprement au pare-vapeur,à l’isolation et à la couche de protection. Ainsi équipé, le bâtiment est prêt à être exploité : la sécurité antichute permet de réaliser des opérations d’inspection sans danger et l’enveloppe étanche du bâtiment garantit une faible consommation d’énergie et des logements de grande qualité.

« Retour